Tennis de Rêve

Tennis de  Rêve

pour perdre du poids, les études scientifiques ont montré que manger moins était plus efficace que bouger plus...

 pour perdre du poids, les études scientifiques ont montré que manger moins était plus efficace que bouger plus.

 

À force de vivre ces séries d’échecs, vous êtes vidé de votre énergie mentale. Vous perdez confiance en vous.

 

Vous sentez que vous êtes faible et que vous n’arriverez pas à faire mieux. Donc autant abandonner et manger pour oublier…

 

Bien entendu, les régimes pourraient faire perdre du poids. Mais ils sont irréalistes et intenables à long terme.

 

Ils vous donnent de faux espoirs…

 

En réalité, les régimes vous amènent à vivre constamment des émotions négatives et désagréables, en plus des sentiments d’échec répétés… Voilà pourquoi ils sont inutiles et dangereux.

 

 

 

Mais il y a pire :

 

Lorsque vous restreignez votre apport en calories, votre corps change son mode de fonctionnement :

 

Il libère des hormones qui :

 

  • Ralentissent votre métabolisme (vous brûlez moins de calories à l’heure)
  • Et accélèrent le stockage des graisses au maximum (en prévoyance d’une famine).

Et donc, maintenant, un repas qui aurait été neutre devient un repas qui vous fait prendre du poids.

 

C’est pourquoi tant de personnes reprennent plus de poids qu’elles n’en avaient perdu.

 

C’est pourquoi il est déconseillé d’entamer un régime si vous ne pensez pas pouvoir tenir sur le long terme.

 

Voici plusieurs facteurs qui contribuent à l’échec et aux dangers des régimes :

 

  • Le calcul constant des calories ou des glucides vous amène à être obsédé par la nourriture.
  • Un état de « famine » permanente peut avoir des conséquences graves sur votre humeur et sur votre état mental (beaucoup se mettent à déprimer).
  • De nombreux régimes vous privent de nutriments essentiels, ce qui est néfaste sur votre santé à long terme.
  • Les régimes sont souvent compliqués et difficiles à suivre. En particulier, ils tiennent rarement compte de la vie en société.
  • Il n’y a souvent que peu ou pas de considération pour vos besoins spécifiques individuels. Les régimes sont rarement personnalisés. Tout le monde rentre dans le même moule.
  • Et surtout, ils ne vous donnent aucune information sur comment rester mince une fois que vous avez atteint votre poids forme.

À travers mes recherches, j’ai découvert l’élément essentiel qui

influence vos habitudes alimentaires. Il s’agit d’un ensemble de programmations alimentaires inconscientes :

 

 

C’est-à-dire que pour opérer un changement physique (perdre du poids), vous devez d’abord opérer un changement mental.

 

Or votre cerveau obéit à une multitude de programmations que vous avez intégrées au fil des années, particulièrement durant votre enfance.

 

  • Les attentes de votre entourage (peut-être que votre grand-mère vous poussait à manger)
  • Le conditionnement social (« un homme, ça doit manger beaucoup »)
  • Vos associa
  • Votre éducation familiale (si l’on vous a appris à toujours terminer votre assiette)
  • tions psychologiques (si un carré de chocolat calme vos angoisses)
  • Vos émotions
  • La publicité et des médias (pour vous vendre des chips et des snickers)

Par exemple, faites-vous partie des personnes qui terminent TOUJOURS leur assiette ?

 

Si oui, alors vous ne répondez pas à un signal interne (votre satiété), mais à un signal externe (la quantité de nourriture dans votre assiette).

 

Cela peut sembler absurde comme une superstition.

 

Mais si aujourd’hui vous terminez toujours votre assiette, c’est qu’on vous a éduqué(e) ainsi. D’ailleurs vous connaissez les méthodes

(peut-être les avez-vous utilisées vous-même ?) :

 

  • Arguments d’autorité : « Finis ton assiette ou tu seras puni »
  • Arguments émotionnels : « Pense aux petits enfants qui meurent de faim »
  • Marchandage : « Finis ton assiette et tu auras un bonbon »

Cela produit en vous un sentiment de culpabilité lié au fait de gâcher de la nourriture. Et pour s’éviter cet inconfort émotionnel, vous avez adopté une programmation inconsciente qui vous fait toujours terminer votre assiette.

 

D’autres personnes sont animées par la peur de manquer. C’est un autre type de programmation alimentaire inconsciente qui les pousse à finir tous les plats pour être sûr d’en avoir assez.

 

 

 



30/01/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres