Tennis de Rêve

Tennis de  Rêve

LA POLLUTION DE L'AIR : CONSEQUENCES

LA POLLUTION DE L'AIR A DE GRAVES CONSEQUENCES : cachées par les pouvoirs publics et méconnues de tous, en voici les conséquences.

pour ma part , étant de plus en plus allergique, je souhaiterai déménager dans un endroit moins pollué.

 

Les populations dites sensibles

Des groupes d’individus peuvent également être touchés différemment par la pollution de l’air. Parmi les plus fragiles :

personnes_sensibles_fotolia_3970084_m.jpg

 

  • Les enfants dont les poumons ne sont pas complètement formés (la fin de la croissance de l’appareil pulmonaire se produit vers 10-12 ans selon les enfants),
  • Les personnes âgées, en raison du vieillissement des tissus respiratoires et de pathologies plus fréquemment associées, ainsi que d’une diminution des défenses respiratoires,
  • Les personnes souffrant de pathologies chroniques (par exemple maladies respiratoires chroniques allergiques et asthmatiques ou maladies cardio-vasculaires), les diabétiques,
  • Les fumeurs, dont l'appareil respiratoire est déjà irrité par le tabac.

En revanche les populations les plus exposées ne sont pas forcément les personnes dites sensibles. En effet, les personnes pratiquant une activité sportive seront soumises à une exposition plus importante étant donné l’augmentation de la ventilation lors de l’activité physique.

3.5 millions de français sont asthmatiques et 10 à 14% des jeunes de 20 à 24 ans ont déjà fait au moins une crise d’asthme dans leur vie.

Conséquences et symptômes selon les polluants

  • Maladies respiratoires  (asthme, toux, rhinites, angines, bronchiolite, douleur thoracique ou insuffisance respiratoire)
  • Maladies cardio-vasculaires (infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux, angine de poitrine)
  • Infertilité : baisse de la fertilité masculine, augmentation de la mortalité intra-utérine, naissances prématurées
  • Cancer : la pollution de l’air extérieur a été classée cancérogène pour l’homme  en  octobre 2013 par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC)»le CIRC estime que « la pollution atmosphérique est l’une des premières causes environnementales de décès par cancer.
  • Morbidité : l’Organisation Mondiale de la Santé estimait en 2012 à 3,7 millions le nombre de décès prématurés provoqués dans le monde par la pollution ambiante (de l’air extérieur) dans les zones urbaines et rurales.
  • Effets reprotoxiques et neurologiques de la pollution atmosphérique. Par exemple l’exposition à la pollution atmosphérique dans l’environnement professionnel ou dans des milieux urbains et industriels est également associée à des changements dans l’expression des gènes impliqués dans les lésions et la réparation de l’ADN, l’inflammation, la réponse au stress immunologique et oxydant, ainsi qu’à une altération de la longueur des télomères et des effets épigénétiques tels que la méthylation de l’ADN - Source : Cancer et environnement / Volume 109: cancérogénicité de la pollution atmosphérique)
  • Autres pathologies : maux de tête, irritations oculaires, dégradations des défenses de l’organisme ......SIC!!!!
 La pollution de l’air extérieur a été classée cancérogène pour l’homme  en  octobre 2013 par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC)

 



25/01/2017
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres